• Verbes pour les dialogues

     

    Afin d’éviter les répétitions au sein de mon roman, tout en précisant l’attitude des personnages lors des échanges, j’ai été amené à confectionner une liste de verbes adaptés aux dialogues. Et très vite, je me suis alors rendu compte qu’elle me faisait gagner du temps en m’évitant d’ouvrir un dictionnaire des synonymes. La voici. Pour la télécharger, cliquez ici

     

     *    *    *

     Je n'y peux rien, admet Janet. C’est dans ma nature.

    Chaque jour, je viens ici, ajouté-je.

    C'est à nous, annonce-t-il

    La tempête a commencé, nous informe-t-elle froidement

    Vous pouvez toujours compter sur moi, nous assure-t-il

    Et si on y allait ? Suggère-t-elle

    Allons-y, propose Alan

    Je m’en doutais, reconnait Scott

    Qu'as-tu envie de faire ? Je lui demande

    Salut Alan, me dit-elle d'une voix douce.

    Christopher n'est pas là ? Lance Nikolaï d’un air surpris

    Moi, j'aimerais bien, répond Scott avec envie

    Oh non ! Pense-t-il. Pas lui.

     

    C'est une potion de sorcière, explique Éléonore

    C'est le bon choix, précise-t-il en hochant la tête

    C'est moi qui me suis occupé du paquet, m'avoue Scott

    Tu es bonne à ce jeu là ? S'enquiert Luisa

    Il n'était pas sensé nous protéger ? S'étonne Alan

    Vas-y ! M'encourage Scott

     

    A B C D, articule-t-il clairement

    Je ne suis pas rassurée, bredouille-t-elle

    C'est bon, me chuchote-t-il

    Nous sommes en danger, me murmure-t-il

    C’est pas ce que je voulais, marmonne-t-il entre ses dents 

    C'est peut-être le rouge, se hasarde-t-il

    Je t’aime, me glisse-t-elle à l’oreille

    Je suis bien dans tes bras, roucoule-t-elle

    C'est trop chou ! Minaude Carla

    Tu es drôlement belle, souffle Alan, intimidé

     

    Une femme fatale comme je les aime, remarque Karl

    Ils sont entrés au bon endroit, observe Alan

    Tu t'en es bien sorti, commente-t-elle

    Tu es très endurant, me complimente Scott

    C'est bien la couleur bleu, confirme Nora

    Et après, j’ai postulé pour l’université, continue Luisa

    C’est fait ! Conclut Alan

     

    Je sais comment procéder, affirme Alan

    Écoutez-moi bien, commence Christopher

    Je suis l’auteur de cet article, déclare-t-il

    C'est donnant donnant, réplique Luisa

    C'est bon ! M'exprime-t-il avec conviction

    C'est le moment de prouver votre valeur, entonne le directeur

    Le champion est arrivé ! Prononce-t-il avec excitation

    Je veux ma récompense ! Réclame-t-il

     

    Nous n’avons plus rien, déplore Esther

    Pas de chance, se désole Luisa.

    Non, pas moi ! Supplie-t-il

    Ce n’est pas de sa faute, plaide-t-il en larmes 

    Je vous demande de me pardonner, implore-t-il 

    C'est trop dur, soupire-t-il

    Tu as froid, s'inquiète-t-il

     

    Refais ça encore une fois ! S'extasie Orlando.

    Coin coin ! Fait-elle

    C'est parfait ! S'exclame Nikolaï

     

    Les règles l'interdisent, grogne le directeur

    J'en ai marre, grommelle-t-il

    Vous trouvez ça drôle ?! Gronde-t-il.

    C'est un clochard, s'indigne Luisa

     

    Je me fiche qu'on soit riche. Je veux que tu gagnes, insiste Karl

    Je connais le chemin, l'interrompt Alan d’un geste brusque de la main

    Quelle importance ? Intervient le directeur avec dureté

     

    Cet homme joue un double jeu, prétend Orlando sans hésitation

    Pas du tout ! Proteste-t-il en s’agitant

     

    Ne t'en fais pas pour moi, me rassure Éléonore

    Quelle importance ? Répète-t-il d'une voix bourrue

    C'est clair ! Reprend-il avec une pointe d’agacement

     

    Il n’y en aura pas toujours, rétorque Scott  

    Il va falloir que tu allonges le fric en conséquence, riposte Anskar

    Et bien vas-y, si tu en a le cran, raille Fields

    Je me demande bien comment j'ai pu vivre sans, ironise-t-il

     

    Eh, vous, là-bas ! M’interpelle-t-il en sortant son arme

    Fermez les yeux ! Ordonne-t-il sans concession

    Préparez-vous au combat ! Hurle le Protector

    Éléonore ! Je crie d'une voix étranglée.

    Ça suffit ! Tranche-t-il

    Tu es à ma merci ! Triomphe Noirlac

    Ne les laissez pas entrer ! S'écrie-t-il